Fournisseur officiel de loisirs

Édouard Pignon, Ostende, 1946-1953

par Isabelle /  le 15/05/2017

Du 18 mai au 28 août 2017, le Musée des Beaux-arts expose un peintre moderne de l'après-guerre

E. Pignon, Ostende blanc 1948 huile sur toile, Lyon MBA Lyon, coll. part © ADAGP Paris 2017 photo Bernard Matussiere Paris

Si on me demandait de définir la peinture d’Edouard Pignon en deux mots, je choisirais la couleur et le mouvement. C’est en effet l’impression première qu’on ressent devant une des œuvres de ce peintre du milieu du 20e siècle.

Pourquoi Ostende ? Le peintre s’y est installé juste après la seconde guerre, séduit par « l’atmosphère délicate du port ». 
La période des séries de toiles d’Ostende est très intéressante, parce qu’à la vie du port et à celle, rude, des pêcheurs, à la beauté en mouvement des voiles des bateaux, elle mêle l’atmosphère pesante et douloureuse d’une ville qui a subi les destructions de la guerre.

Pour ne pas manquer l'essentiel et capter les bons détails, voici mon conseil : suivez la visite commentée "Edouard Pignon et la peinture d’après-guerre", chaque lundi à 12h15 et jeudi à 16h (elle dure 1h).